vendredi 8 avril 2011

Résurrection ...


"Vous lui avez donné une seconde vie!", s'exclama ma cliente, visiblement ravie.

"C'est du beau travail!", renchérit son époux en contemplant la courtepointe que j'avais étalée sur ma table.

.
.
Son retour à la vie ne se fit pas d'un claquement de doigt de Fée. Il nécessita pas moins de 68 reprises de coutures, l'ajout de 9 bandes blanches ensuite matelassées et d'une bordure rose, couleur préférée de ma cliente, qui, cousue tout le tour de la courtepointe, camoufla la multitude de minuscules déchirures qui défiguraient la jolie pièce d'artisanat.

Dans ce métier parfois ingrat, il y a de ces petits miracles qui me réconcilient avec la couture et qui me donnent envie de m'aventurer là où mes pairs refusent d'aller.

.

4 commentaires:

Zoreilles a dit…

En tout cas, t'as pas rien qu'épaté ta cliente et son compagnon, il y en a quelques-uns ici qui n'en reviennent toujours pas et je suis du nombre!

68 reprises de couture? Un record Guinness!

J'aime beaucoup ta conclusion. Ma grand-mère t'aurait dit que ça s'appelait la satisfaction du travail accompli, un concept dont on n'entend plus beaucoup parler...

Bravo, Madame la Fée.

Marico a dit…

Eh bien, chère Fée, toute une résurrection que ce travail. Ton talent, ta patience et le coeur que tu y mets m'impressionnent.

Le factotum a dit…

Wow, mais quelle patience ...
Un amour inconditionnel du travail bien fait ...
Bravo!

Nanou La Terre a dit…

C"est ce qu'on appelle de la créativité. Refaire du neuf avec du vieux. Bravo, que de patience tu as!