mardi 8 février 2011

Curriculum vital ...


Il y avait longtemps que je ne m'étais livrée à un tel exercice. La fois précédente fut en 1990. Tout juste arrivée à Saint-Jérôme, une fois mes études en mode terminées, j'avais pris connaissance d'une offre d'emploi de secrétaire et assistante dentaire dans une clinique de la rue de Martigny, à quelques coins de rue de mon nouvel appartement. Si j'avais à mon actif plusieurs années d'expérience en secrétariat, je ne connaissais rien à la dentisterie.

"Ainsi, vous vous intéressez à la dentisterie!" avait déclaré l'épouse du docteur pendant l'entrevue d'embauche.

"Enfin, pour être honnête, si j'ai posé ma candidature c'est qu'il s'agit d'un poste à temps partiel et que cela me permettrait de poursuivre mes activités à mon atelier de couture", lui avais-je répondu candidement. Je n'eus pas à regretter mon excès de franchise puisque ce fut ma candidature qu'on retint.

C'est à cette époque que je fis la connaissance de celle qui, après avoir été une collègue, devint mon amie, ma Jéromienne.

Je ne sais pas si la jeune femme que j'ai rencontrée aujourd'hui deviendra un jour une amie. Après m'avoir fait visiter les lieux et présenté la contrôleuse financière, elle m'entraîna dans son bureau où, pendant une demi-heure, elle m'interviewa.

En anglais, mes qualités. En français, mes défauts, mes objectifs, les raisons qui m'avaient amenée à déménager d'Amos à Québec, de Montréal à Saint-Jérôme et de North Hatley à Saint-Sauveur. Elle me parla de l'entreprise, de ses patrons, de leurs réalisations.

Cette fois aussi j'ai joué la carte de la transparence en révélant que je ne maîtrisais pas les logiciels bureautiques. Autodidacte, j'ai apprivoisé Word par nécessité et appris les rudiments d'Excel en décortiquant les formules inscrites dans les cellules.

Reste à souhaiter que ma candeur ne m'ait pas desservie, car le poste d'adjointe administrative pour lequel j'ai posé ma candidature en est un à temps partiel. Son obtention me permettrait de réaliser un nouveau défi et de joindre les rangs d'une entreprise qui a le vent dans les voiles, tout en conservant ma clientèle en couture.

Qu'on se croise les doigts…

8 commentaires:

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

... Pour toi, les miens le sont depuis hier... Tu pourras me dire hein, quand je pourrai les décroiser? J'ai un peu de difficultés à pianoter ainsi sur mon clavier...(hum!...)
Fait confiance au vent de changement!...xoxoxo

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

... Fais...

Sally Fée a dit…

@ Mon Ange:

Tu peux les décroiser; j'ai fait de mon mieux et pour la suite des choses, nous n'y pouvons rien.

N'empêche, ce serait vraiment formidable!

:O)

Le Scarabée a dit…

Je pense fort à toi!! (et à ton emploi... lol!)
xxx

Le factotum a dit…

J'ai les doigts croisées ...
Je t'envoie des ondes positives.
Bonne chance!!!

Sally Fée a dit…

@ Le Scarabée:

Tu peux même juste penser à mon futur boulot ... si ça peut me porter chance!

:O)

@ le factotum:

Merci pour le croisement de doigts et surtout pour les ondes! C'est gentil!

Zoreilles a dit…

Je te le souhaite sincèrement, cet emploi qui te permettrait de continuer plein de choses.

On ne va pas te laisser dans l'attente trop longtemps, j'espère?

Sally Fée a dit…

@ Zoreilles:

Jusqu'à la fin du mois. Soupirs...
Ce poste, on dirait qu'il a été créé spécialement pour moi.

Merci pour tes souhaits!

:O)