dimanche 19 septembre 2010

L'Odyssée de Mimi-Fée ...


«J’suis allé en Australie, à la chasse au Brontosau euh … Brontosau-Brutus. Ça n’a pas été facile, vraiment pas facile! J’ai dû batailler fort pour terrasser cette bête colossale, mais j’ai réussi!», racontait l’ami Chris Lam à une Mimi qui ouvrait grand ses jolis yeux.

«Puis, avec mon couteau de poche, j’ai tranché un orteil. Tout un travail, je vous dis pas! Je te l’ai rapporté. Tiens, c’est pour toi Mimi-Fée…», ajouta-t-il en déposant à ses pattes un os gigantesque.

Mimi, qui est née de la dernière pluie, crut naïvement à cette histoire invraisemblable et, sans se faire prier, elle se jeta férocement sur l’os. Son plaisir était si beau à voir que je n’ai pas osé lui dire que Chris la menait en bateau. Un orteil de Brontosau-Brutus! N’importe quoi! Moi, j’ai vu tout de suite que c’était un fémur de Gomphotherium: une bête inoffensive et même pas plus grosse qu’un éléphant! Pfffff…
.

.
C’était notre première vraie balade en voiture, Mimi et moi. Vendredi était là, avec son ciel d’un beau bleu de fin d’été. L’ami Chris Lam ayant manifesté, en juillet dernier, le désir profond d’avoir un poncho-cape-gris-noir-ou-brun-mais-pas-vert, je décidai d’aller lui porter celui que j’avais confectionné expressément pour lui et, par le fait même, faire l’école buissonnière.


.
Mimi trouva la route longue. Haletant, râlant, gigotant et quémandant le réconfort d'une main, parfois d'un bras entier, ce ne fut pas tout à fait une partie de plaisir pour elle. Pas étonnant qu’une fois arrivée à Saint-Alphonse-Rodriguez, après une très brève exploration de la maison de Chris Lam, elle s’étende sur sa couverture sans demander son reste. Même l’apparition de Ti-Ours, un mec à la belle gueule et à la dégaine de voyou, ne réussit pas à la troubler.
.
.
Nous passâmes l’après-midi à profiter des rayons de soleil, Mimi sur son piédestal, Chris Lam et moi confortablement installés dans des chaises de jardin, un verre de rouge à la main, devisant et nous obstinant à savoir qui des deux était le plus opiniâtre. Évidemment, j’eus raison sur toute la ligne. Ah! De bien bons moments… en plein comme je les aime!
.

.
Avant de repartir vers Saint-Sauveur, j’entassai dans le coffre, outre l’orteil de Brontosau- Brutus le fémur de Gomphotherium, un duo de jolies boites remplies d’aromates pour le thé et deux superbes réalisations de Chris Lam : des bâtons de marche dont la matière première fut puisée au cœur même de la mystérieuse Forêt Myrelle
.


.
La route nous sembla moins longue au retour; nous avions tout plein de choses à raconter. Mimi, visiblement Fée-brile, me posa une foule de questions, entre autres sur les Brontosau-Brutus et sur les relations homme-femme chien-chat.

Après une telle aventure, Mimi-Fée était épuisée. Dès notre arrivée à la maison, elle passa rapidement au jardin puis regagna le confort de sa causeuse. Entourée de ses nouveaux compagnons, elle ferma bientôt les yeux, rêvant peut-être de contrées lointaines peuplées de beaux et sombres inconnus au regard perçant …
.


4 commentaires:

le factotum a dit…

J’aime beaucoup votre style d’écriture.

La façon de jouer avec la nature humaine et le lien que vous en faites avec Mimi-fée.

Corrélation, accointance ou analogie, tout y passe…

Mimi fait déjà partie de la belle famille des Fées.

Bravo,

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

Moi aussi j'aime beaucoup ton écriture... Te l'avais-je déjà dit? Tu sais quoi? J'envie cette Mimi-Fée! C'est fou les histoires auxquelles elle aura droit pour s'endormir...

Fée des bois a dit…

Oh! la mignonne Mimi-Fée !
Moi aussi j'aime beaucoup ton écriture... tu as l'art des revirements inattendus.
Merci !

Sally Fée a dit…

@ le Factotum:

Heureuse de vous divertir! Merci beaucoup!

@ Mon Ange:

Plus d'une fois... merci sincèrement. Hum... Mimi-Fée n'a pas besoin de mes histoires pour s'endormir... la paresseuse!

;O)

@ Fée des Bois:

Merci à toi aussi, vraiment. Surtout que je suis une fan de tes jolies histoires.

:O)