mercredi 23 juillet 2008

Les cornemuseurs...

video

Le 12 juillet dernier se tenait, à Halifax, le "Halifax Highland Games & Scottish Festival". En compagnie de mon ami saint-pierrais, je pu assister à des démonstrations musclées lors des compétitions de lancer du marteau. Les participants portaient tous le kilt et … un boxer en-dessous! Oui, je sais, c'est de la triche …

Un peu plus loin, une horde de McLeod (de Harris et de Lewis) avaient joyeusement envahi un grand espace du terrain et, sous la tente, invitaient les badauds, qu'ils soient des descendants d'Highlander, de Lowlander, de Sassenach ou pas du tout, à s'arrêter pour faire connaissance. De gentils messieurs issus de la lignée du Clan Lamont répondirent à nos questions, enfin à celles de mon ami devrais-je écrire, car moi je tentai de faire bonne figure en hochant la tête de temps à autre et en émettant des grognements éloquents pouvant tout aussi bien signifier "yes" que "no". Je pu ainsi leur faire croire que je comprenais ce qu'ils racontaient. Mon subterfuge fonctionna si bien qu'un des arrière-arrière-arrière-arrière petits-fils de sir James Lamont m'offrit une minuscule reproduction d'un béret écossais taillée dans un tissu dont le bleu et vert prédominent, rappelant les couleurs de leur clan.

A quelques pas de là, des musiciens commencèrent à se regrouper. Malgré le soleil brûlant et la quasi impossibilité de trouver une place à l'ombre, nous attendîmes LE moment qui allait valoir tous les frisottis, les sueurs et même l'absorption, faute de mieux, d'un Ginger Ale … j'ai nommé LE spectacle qui allait se révéler époustouflant. Ce ne sont pas moins de six groupes de cornemuseurs qui défilèrent devant nous dans toute la splendeur de leur tartan respectif, faisant résonner cette musique si particulière, si poignante qu'est celle de la cornemuse. Des dizaines d'instruments remplirent l'air de leurs plaintes, leurs sons se frayant un chemin jusqu'au creux de ma poitrine, enserrant mon cœur, mon âme, comme un souvenir lointain, la réminiscence d'une autre vie très ancienne où, en ce temps là, les Highlanders ne portaient rien sous leur kilt…

Mon ami pu saisir sur son appareil une partie de cette magnifique démonstration et a gentiment accepté que je le partage avec vous.

Aucun commentaire: