samedi 13 septembre 2008

J'aime ...


… imaginer le regard de Grande Sœur cherchant celui de sa sœurette pendant qu'elle avancera entourée des autres passagers en provenance d'Heathrow lundi prochain.

… songer à l'arrêt que nous ferons dans les Laurentides et à ces deux semaines que nous passerons ensemble à nous observer, à discuter, à apprendre à mieux nous connaître.

…traverser le parc La Vérendrye lorsque le soleil brille, revoir ses routes sinueuses, ses nombreux lacs scintillants, ses arbres à perte de vue.

… sentir mon cœur battre un peu plus vite lorsque sur la 117, un peu après l'ancien garage Croteau et juste avant le Motel Amosphère, j'aperçois le toit de la cathédrale Ste-Thérèse qui domine la ville.

… penser à la joie de Maman, de Frérot, de LadyDy et de mes nièces lorsque Grande Soeur et moi frapperons à la porte de notre petit frère mercredi soir.

… m'attabler dans n'importe quel café ou bistro d'Amos et regarder autour de moi au cas où j'apercevrais une connaissance, un ancien compagnon de classe, une ex-collègue.

…croire que j'aurai le temps de bavarder avec ma copine Lina devant une tisane, de prendre un café avec mon vieux chum Dan et de trinquer avec l'amie Sylvie entre deux visites de famille.

…imaginer qu'après tous ces mois d'échange de courriels, toutes ces heures passées au téléphone à parler affaires, de la vie et de nos amours respectifs, je pourrai enfin rencontrer "pour vrai" mon ami le Scarabée.

… anticiper le souper-retrouvailles qui réunira, après de longues années, la progéniture de mes deux Grands frères.

… rêver à celui qui donne à mon bonheur une si jolie teinte; un bleu de mer, un bleu d'azur, bleu comme ses yeux…


A bientôt…


4 commentaires:

Zoreilles a dit…

J'aime aussi... t'entendre sur ces beaux moments qui se vivent présentement!

Ah, le bonheur des retrouvailles...

Grande Soeur est donc arrivée hier? Et tu serais ces jours-ci en route vers chez toi, chez nous? La 117 nord, nos forêts, nos lacs et nos rivières, tout au long du parc de La Vérendrye, jusqu'aux rivages de l'Harricana.

Amos est la ville où je suis née, je me considère donc comme une Harricanneuse!

Bienvenue chez toi et plein de bonheurs, de chaleur humaine.

joe blogue a dit…

Magnifique ce texte!

crocomickey a dit…

Alors je te souhaite de faire le plein d'amour ma chère ....

Et Amos est une belle ville pour ce faire ...

Lise a dit…

Sally Fée,

j'espère que le bonheur aura été au rendez-vous, à chacune de ces rencontres. Moi, je suis comme ton frère. J'ai toujours hâte de lire un nouveau texte, malgré le fait que je n'ai pas de blogue.

Lise, qui prend un temps infini à coudre des boutons...