jeudi 2 juillet 2009

Arrêt à Grand Pré...



.
Vous avez envie d'en apprendre d'avantage sur ce site magnifique qu'est le lieu historique national de Grand Pré? Cliquez ICI et vous saurez tout, tout, tout.



4 commentaires:

Mijo a dit…

C'est beau et bien vert.
Un jour, peut-être, j'irai en Nouvelle-Ecosse.

Contes de Fée a dit…

Et en vrai, c'est encore plus beau, encore plus vert. Il faut voir les vallées d'Annapolis, ses fermes, ses vignobles, bordés au loin par les montagnes. Puis la mer qui se retire pour mieux revenir (les plus hautes marées au monde je crois). Il y a aussi les falaises rouges qui tranchent dans tout ce vert et ce bleu.

Un peu partout, de jolis villages où les gens ont su conserver quasi intactes, les maisons du siècle dernier, recouvertes de bardeau de cèdre.

Les routes qui offrent le plus beau panorama, sont les petites qui longent la côte, entre autres, l'Evangeline Trail et la Cabot Trail.

Je vous souhaite vraiment d'aller, un jour, peut-être, en Nouvelle-Écosse.

:O)

Zoreilles a dit…

Née de parents Acadiens, c'est toute mon histoire familiale qu'on retrouve à Grand-Pré, premier lieu de la La Déportation des Acadiens qui s'est échelonnée de 1755 à 1763. Mes parents sont allés à Grand-Pré en 2004, ils ont été peinés de constater qu'on n'y trouvait plus du tout de guides parlant français ou d'inscriptions en français sur les repères touristiques.

Mes ancêtres du côté de Maman étaient du Poitou en France et se sont établis à Beaubassin (Acadie) en 1604. Du côté de Papa, ils sont des pêcheurs basques venus s'enraciner à Port Royal (Acadie) le siècle avant La Déportation.

Émouvant pour moi de me replonger dans tout ça...

Contes de Fée a dit…

@ Zoreilles:

Nous avons eu plus de chance: un guide s'exprimant très bien en français nous a accueillis dès notre arrivée.

Ce site est magnifique et on peut imaginer la fierté de ceux et celles qui en avaient fait un paradis... avant qu'on leur vole et qu'on détruise leur rêve.

Peut-on espérer qu'un jour de telles choses n'arriveront plus?