jeudi 6 décembre 2007

Chère Fée...

Merci pour ton dernier message. C’est toujours agréable d’avoir de tes nouvelles. Ainsi tu as pu venir à bout de cette commande de dernière minute? Je ne m’attendais à rien de moins, surtout que tu es supportée de manière extraordinaire par ton équipe de sous-traitants. Je vous félicite, tous.

J’ai bien ri en lisant ton dernier billet. Je ferai comme si je n’avais pas lu que Sylvie avait dit quelques gros mots! Ho! Ho! Ho!

Ici c’est l’effervescence comme tu peux l’imaginer. Mais nous serons prêts pour la nuit de Noël. D’après les messages que m’ont fait parvenir mes confrères des autres pays, eux aussi prévoient encore cette année terminer à temps pour la grande nuit.

Contrairement à ta mésaventure, ici tout s’est bien passé et aucun incident majeur n’est venu perturber notre préparation. Enfin, si je fais abstraction de Théodore qui, le pauvre, a trébuché en transportant un gros contenant de teinture végétale rouge. Tu devineras qu’à son habitude, il n’avait pas cru nécessaire de remettre le couvercle! Nous avons bien tenté de ne pas rire mais tu aurais dû voir sa tête lorsqu’il s’est relevé! Ses cheveux, habituellement blancs, dégoulinaient de rouge comme son visage et tout le haut de son corps. Nous avons tellement ri que nous en avons eu mal au ventre. Et pendant tout ce temps, Théo nous regardait, bouche bée, les deux pieds dans l’énorme flaque rouge qui s’étendait tout autour de lui. Nous avons réussi à nettoyer le dégât mais Théodore passera Noël coloré d’une jolie teinte rouge qui, ma foi, va plutôt bien avec ses yeux verts!

Chère amie, cette année tu m’avais fait une demande très particulière. Et je t’avoue bien honnêtement que je n’étais pas persuadé de pouvoir faire quelque chose pour toi. Tu sais, dans certains cas, même avec mes nombreux contacts, il arrive que je reste impuissant face à des demandes délicates. Mais cette fois, je crois avoir réussi, sauf pour la distance, ça je n’ai rien pu faire. Je sais, 2 heures de route ça peut sembler énorme mais il faudra que tu t’en accommodes. Après tout... je suis le Père Noël, pas Dumbledore!

Quant à la demande de ton ami Cœur de Lion, on m’a dit qu’elle est en voie de réalisation. Il se peut toutefois que son bonheur soit progressif, car c’est une petite chose bien fragile qui prend d’avantage de temps à fabriquer. Mais son voeu sera exaucé, très bientôt.

Je te souhaite de joyeuses festivités auprès des tiens, de belles retrouvailles avec tes amis(es) ainsi que mille et un petits bonheurs reçus et offerts.

Au plaisir de te lire à nouveau,

Avec toute mon affection,

Ton ami le Père Noël
XOXOXO

1 commentaire:

Serge a dit…

Chère Fée,
Tu sembles avoir un certain succès pour ne pas dire un succès certain avec tes demandes de cadeaux à ton ami le Père Noël. Peut-être devrais-je passer par toi pour mes demandes à lui faire. On s’en reparle…