dimanche 2 mai 2010

Virer au rouge ...



«Tu m'as fait rougir avec ton commentaire. Pis lui qui s'en va dire que ça coûte pas plus cher!», m’écrivait mon amie HabsfanDan peu après que l’entrepreneur venu constater les travaux à faire à l’étage, soit reparti.

C’est qu’au moment de quitter l’appartement de ma locataire, je mentionnais à l’homme que Bôf-Adoré envisageait de faire lui-même les travaux durant l’été, mais que la période des vacances, à mon avis, était mal choisie. J’ai ajouté que c’était la raison pour laquelle je lui demandais un devis, espérant que le coût ne serait pas trop élevé, amenant mon beau-frère à déléguer le boulot qui serait fait plus rapidement. Et, à la blague, j’ai dit à HabsfanDan: «Puis, tu ne trouves pas qu’il est plus beau que Bôf-Adoré?».

Le rouge qui gagna le visage de ma voisine fut assez éloquent: le charme de l’entrepreneur n’opérait pas que sur moi.

Quelques heures plus tard, c’était à mon tour d’avoir le rouge aux joues, mais pour une raison nettement moins agréable.

Via Facebook, on m’avait envoyé un message :

«J'apprécierais que tu laisses mon milieu en paix (…) Je ne sais pas ce que tu cherches à faire et que tu peux bien raconter à ma mère (elle a changé vs ma blonde) mais une chose est sure si faut que je m'installe en Australie pour avoir la paix, je le ferai (…)».

Après avoir lu, relu et re-relu les quatre paragraphes pour m’assurer que ce n’était pas une mauvaise blague et, devant le ridicule de la situation, j’ai respiré un coup avant de cliquer sur le lien Facebook de X:

«(…) cela voudrait dire que je devrais dorénavant ignorer toutes les personnes que j'ai connues et qui ont un lien avec toi??? (…) Désolée pour les tracas que j'ai pu te causer en saluant D, en félicitant C et en répondant aux gentilles attentions de B. J'aviserai le premier et la dernière qu'il est mieux, dorénavant, que nous fassions comme si jamais nous ne nous étions connus. Ça te va comme ça? Alors, oublie l'Australie! Ça doit coûter la peau des fesses de déménager là-bas! (…)».

Un instant plus tard, j’écrivais à un nouvel ami Facebook ceci:

«Salut D. Il semble que j’ai causé un raz-de-marée en t’adressant une demande d’amitié ; j’en suis désolée. Par conséquent, il est préférable que je te supprime comme ami Facebook. Mes salutations à S.»

Puis, en soirée, j’ai téléphoné à B à qui je n’avais pas parlé depuis près de 4 ans:

«Bonsoir B! Merci beaucoup pour vos souhaits d’anniversaire, c’est gentil d’avoir encore pensé à moi cette année, toutefois il vaudrait mieux que vous cessiez de m’envoyer des cartes à ma fête et à Noël. Il semble que votre fils soit au courant et cela met la pagaille dans son couple. Et puis, lorsque vous en aurez l’occasion, pourriez-vous lui dire que, contrairement à ce qu’il croit, c’est la première fois ce soir que nous nous parlons depuis l’automne 2006 ?»

En raccrochant le combiné, j’ai inspiré lentement, profondément jusqu’à ce que je rouge quitte mes joues, n’y laissant qu’un peu de rose d’indignation.

Misère !

8 commentaires:

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

ouh la la!... pas certaine de tout comprendre mais je crois que j'ai saisi l' "Essentiel"... Je comprends aisément le rouge de tes joues... Mais dis-toi qu'aujourd'hui sera une merveilleuse journée... xoxo

Contes de Fée a dit…

@ Mon Ange:

Je ne comprends pas très bien moi-même; le reste du message était assez surréaliste et abracadabrant!

Bah! Mon indignation s'est vite envolée (ma technique du "canard") et le reste ne m'appartient pas.

Il n'y avait pas matière à fouetter un chat... juste assez pour en faire un billet!

Life is good!

xxx

Zoreilles a dit…

Je ne comprends pas tout moi non plus mais ce que je suppose et que j'ai réalisé souvent, c'est que les relations humaines dans le monde virtuel, ça peut laisser place à beaucoup d'incompréhension et d'injustice.

Par exemple, il est très difficile de faire de l'humour sur ces réseaux.

J'ai expérimenté souvent ce genre de choses, dans mon blogue et avant, quand j'animais des forums de dicussion. On écrit quelque chose d'inoffensif, on ne pense à rien de précis, on est insouciant. Et puis, on se rend compte que quelques-uns ont aimé, d'autres ont mal compris et on a fait de la peine à quelqu'un sans le vouloir, etc.

On peut difficilement se défendre dans ce cas-là. Entre l'émetteur (la personne qui écrit) et le récepteur (la personne qui lit) la courroie de transmission comporte tellement de paramètres qu'on ne pourrait jamais s'imaginer...

Contes de Fée a dit…

@ Zoreilles,

C'est encore plus simple (et simpliste): il s'agit d'un ex-amoureux dont la copine semble trouver que même l'air que je respire est menaçant pour son couple.

Je suis leur "ennemie-Facebook-numéro-1"!

Bon, je ris mais honnêtement je ne trouve pas ça drôle pour eux. Alors je me ferai très très discrète.

;O)

Fée des bois a dit…

C'est une histoire qui n'est vraiment pas rigolote pour toi mais j'ai confiance qu'en tant que Fée professionnelle tu sauras passer à autre chose et retrouver très vite ta "zénitude".

Anonyme a dit…

Que tu choisisse de t'étendre et d'exhiber ta vie aux yeux de tous sur ton blog c'est ben ton affaire.

Mais il me semble que tu devrais peu être faire signer une décharge avant d'imprimer un courriel ou portion de courriel qui te sont destiné personnellement.(Il y a surement un liens avec la propriété intellectuelle à faire ici...)

Idem pour les gens autour de toi qui n'ont peu être pas toujours envie partager avec le monde entier ce qu'ils vivent ou ont vécus au quotidien avec toi.

Merci d'avoir éclater ton EX belle famille, B ne désire maintenant plus nous parler.

Je vais la tassé et poursuivre ma vie et c'est elle qui va souffrir le plus dans cette histoire.

Tu ne pouvais juste pas lassé tombé comme je t'avais poliment demandé n'est ce pas ?.

Mais non il faut que tu es raison, il te faut le dernier mot.

C'est curieux qu'il t'intéresse tellement maintenant tandis qu'auparavant l'annonce de leur venu te provoquais toujours la migraine.

LAISSE TOMBÉ, TROUVE TOI D'AUTRES SUJETS, L'UNIVERS EST VASTE...


GET A LIFE

EX en criss.

Si tu choisie de détruire ce commentaire, profite en donc pour détruire le billet qui l'accompagne.

Contes de Fée a dit…

@ Fée des Bois:

En effet, ce n'est pas drôle. Pour personne d'ailleurs. Toutefois je continue à considérer que c'est un tsunami dans un verre d'eau.

Ma "zénitude" tient le coup, merci!

:O)

Le Scarabée a dit…

Mon Dieu!...

Mais tous ces Ex-ci et ces Ex-là! J'ai l'impression d'avoir tombé dans une Version Anonyme d'une Tragédie Gecko-Bédaine arrosée d'Ex-lax (pardon pour les sensibles)... lol!!!

VIVRE ET LAISSER VIVRE!!