mercredi 16 juin 2010

Couper court ...


Je mentirais en affirmant que c’est pour lui que je me rendis dans ce lieu où je n’avais mis les pieds qu’une seule fois auparavant.

Ce n’est pas lui que j’avais désiré, avec qui j’avais imaginé le meilleur sans le pire. Mais le hasard, à moins que ce ne soit son cousin, le destin, en avait décidé autrement.

Car c’est sur lui que je posai les yeux dès mon arrivée et sa silhouette, s’harmonisant à la mienne, que je remarquai tout de suite. C’est lui et non son vis-à-vis qui, dès le début, sembla fait pour moi.

Depuis, j’apprends à le connaître et, peu à peu, je sens que nous nous apprivoisons. Je sais que, bien avant la fin de l’été, je ne pourrai plus me passer de lui, car déjà il fait partie de mon paysage…

.



Malgré que Monsieur-à-tout-faire m’ait recommandé la marque Toro, c’est le coupe-herbe Black & Decker qui retint mon choix. Même prix, aussi léger et le mien peut se transformer en coupe-bordure.
.
Il a décidément tout pour me plaire ...
.

3 commentaires:

Fée des bois a dit…

C'est la plus belle histoire d'amour avec un ... coupe-herbe que j'ai jamais lu. loll
Longue vie à vous deux!

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

Oups! Retour à la vie de Cendrillon ou quoi?...

crocomickey a dit…

Aaaaaaaahhhhhhh ! L'amour !