mercredi 10 juin 2009

Les âmes vagabondes...


Les âmes vagabondes. Vous connaissez? C'est le titre du roman qui me retient prisonnière depuis une semaine. L'auteure est Stephenie Meyer, celle qui a écrit la série Fascination (Hachette Jeunesse) dont je n'avais jamais entendu parler mais qui, selon Camille, héritière de Baladine, était époustouflante.

Alors, pour titiller votre esprit curieux, voici le résumé du premier roman pour adultes qu'a écrit cette auteure au talent hors du commun (des mortels…).

"La Terre est envahie. L'humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Melanie Stryder vient d'être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l'être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, il y a un homme qu'elle ne peut pas oublier. L'amour pourra-t-il la sauver?".

S'il est bon ce récit? Mieux que ça. Excellent? Le mot est faible. J'utiliserais plutôt les épithètes captivant, prenant, envoûtant…

Tellement que … euh, vous ne le direz pas à ma mère si je vous confie un secret? Promis? Alors voilà… un jour de la semaine dernière, je ne sais plus trop lequel, au lieu de retourner à l'atelier après mon dîner, et bien… j'ai dévoré des pages et des pages du roman. J'étais à ce point ensorcelée que je n'arrivais plus à m'arrêter. Car, dans l'histoire, M. qui en fait, est V. mais s'est fait rebaptiser G., ne savait plus où elle en était ni d'ailleurs, où elle était. Puis soudain, vlan! Tout a basculé et … Driiiiiiiiiiiinnnnnnnnnngggggggg! Mon cœur a fait une pirouette dans ma poitrine et j'ai bien failli tomber en bas de ma chaise berçante.

C'était mon ami le Scarabée au téléphone. Alors j'ai pris ma voix de designer très très occupée et je lui ai dit que je l'étais vraiment et que je le rappellerais plus tard. Bon, ce n'était pas tout à fait un mensonge…

Fée-brile, je repris ma lecture. Les événements se mirent à se bousculer sans que je n'aie rien vu venir (quand même…) puis M., alias V. et dorénavant G., comprit où elle était et surtout, qui elle était…C'est à ce moment précis que je perdis tout à fait le contrôle de mon esprit. Malgré l'heure qui passait, mes mains refusèrent obstinément de lâcher le roman auquel elles se cramponnaient. Il ne me restait plus qu'un choix; un seul. Continuer à lire.

Des 617 pages du roman, j'en ai lu plus de 500 et l'angoisse me gagne à chaque mot, à chaque paragraphe. La fin est pour bientôt… J'ai bien peur que de tourner la toute dernière sera humainement impossible et que j'y perdrai mon âme.

5 commentaires:

Le Scarabée a dit…

:-)

Petite coquine...

Je viens de comprendre pourquoi j'ai trouvé 3 fautes supplémentaires au texte que tu as eu l'amabilité de me corriger...

loll!!!

Contes de Fée a dit…

Pas du tout... les fautes, c'était juste pour voir si tu étais attentif.

Pfffff...

;O)

Mijo a dit…

J'ai fini ce livre la semaine dernière.

Peut-être l'as tu fini toi aussi.
J'ai adoré ce livre également. Univers sombre mais tellement romantique et émouvant.
Les âmes, les consciences qui se bousculent dans "M., alias V. et dorénavant G comme tu le dis si bien."
Impossible de lâcher le bouquin, j'ai négligé les repas de ma petite famille !!! J'aime quand je suis transportée ainsi dans un autre univers.

Mais pareil, je ne voulais pas finir le bouquin. Une grosse boule dans la gorge, j'avais peur pour M., alias V. et dorénavant G.
Je suis contente et soulagée pour elle mais bof, je suis quand même déçue par sa nouvelle apparence. Je trouve que ça cloche.

Contes de Fée a dit…

@ Mijo:

Hé! oui, j'ai terminé la lecture, presque malgré moi. Une vraie drogue! J'ai adoré être étonnée jusqu'à la fin. Je partage ta déception; je préférais le premier contenant au second, mais bon, avec un peu d'exercices de musculation, on devrait y arriver! :O)

Cette lecture m'a donnée envie de découvrir la série Fascination. Une amie m'a dit avoir adoré.

A suivre...

Mijo a dit…

Amusant, moi aussi, j'ai voulu lire la série Fascination.
J'ai trouvé les 4 volumes à la bibliothèque.
J'en suis au 4è tome.
Bon comment dire, je pense que je me suis fixée sur les avis de ma nièce et d'une voisine qui ont toutes les deux 15 ans. Elles ont adoré et auraient vraiment voulu être à la place de l'héroïne.
L'écriture par certains aspects est très fleur bleue et convient parfaitement aux jeunes filles "innocentes". C'est donc parfois pénible à lire. Sinon l'histoire est intéressante mais traîne souvent en longueur entre chaque rébondissement.
Mais je me suis laissée pièger car je veux connaître la fin de l'histoire et je me suis attachée à certains personnages.