lundi 8 juin 2009

Mille excuses...


Ça y est, il ne m'en reste plus aucun. De nombreux et motivés, ils sont passés à nuls et obsolètes.

Oh! Ils ne sont pas disparus comme ça. Au contraire, cela leur a pris un certain temps, quelques uns d'entre eux semblant prendre un malin plaisir à s'étirer. Je n'allais quand même pas m'en plaindre!

Au début, il y en avait tout un tas, plus incontestables les uns que les autres. Mon esprit en avait même fait une liste qu'il s'empressait de me faire énumérer dès qu'on lui en donnait l'occasion. Comme s'il avait voulu se justifier et ainsi paraître sincèrement embêté de me contraindre à l'immobilisme.

Mais c'est bel et bien terminé, comme vous pouvez le constater:

- Attendre que le printemps soit arrivé.

- Attendre que le peintre ait terminé la peinture extérieure.

- Attendre que le balai de rue soit passé.

- Attendre d'avoir terminé la commande pour la boutique de Chicoutimi.

- Attendre d'en avoir fini avec le jupon-de-lit-trop-mince-à-transformer-en-couvre-lit.

Considérant que je n'ai plus rien à raturer sur ma liste de prétextes;

Considérant que j'ai honte chaque fois que quelqu'un vient chez moi;

Considérant la cécité qui menace ma petite maison rouge et avec elle, la disparition des arbres, du lac et même du ciel, enfin, vus de l'intérieur;

Je suis dans l'obligation, que dis-je, dans la nécessité, de commencer le nettoyage des fenêtres. Vingt-quatre en tout… Ou seize plus huit… Bref, deux douzaines.

Misère…

3 commentaires:

un gars a dit…

Vous etes trop pressée. Les fenetres c'est comme pour couper les cheveux. Il y a un moment pour ca, il vaut mieux attendre le solstice d'été, parait que l'eau perle mieux et que la givre est plus belle en hiver.

Anonyme a dit…

Celles du dernier étage étaient couvertes de sel après les tempêtes hivernales (...entre autre), j'ai trouvé la solution, je les ai changées :p

** *

Contes de Fée a dit…

@ Un gars:

C'est que moi, j'ai pas vraiment envie de passer l'hiver ici, alors les arabesque de givre, même jolis...

:O/

@ Anonyme démasqué:

J'ai essayé ça à l'automne 2007 et j'ai fait remplacer toutes les fenêtres sales ... du 1er étage. En vain, elles sont de nouveau à laver. Alors plutôt que d'investir dans de nouvelles et propres, c'est décidé... je vais déménager!

** *