vendredi 9 avril 2010

À bout de souffle ...


Rien ne laissait présager ce qui arriva, rien sauf l’âge et l’usure du temps.

C’est souvent ainsi; les jours passent et nous oublions combien sa présence nous est chère. Pour reprendre l’expression populaire, il finit par «faire partie des meubles».

La semaine dernière pourtant, il commença à avoir un comportement étrange. Le souffle court, lui habituellement si gourmand, il refusa d’avaler quoi que ce soit. Inquiète, je tentai de poser moi-même un diagnostic. La première chose que je soupçonnai, c’est qu’il avait ingéré un truc qu’il ne fallait pas. L’ombre d’une occlusion vint planer au-dessus de sa tête. Un voisin qui avait déjà vu un cas semblable me conseilla de consulter un spécialiste. Selon lui, le son rauque qui provenait de ses entrailles au lieu du vibrant ronronnement coutumier n’était pas de bon augure. Honnêtement, je craignis le pire. Il n’y avait plus de temps à perdre; c’est aussi ce que pensa mon amie HabsfanDan qui habite à l’étage. N’ayant pas la force de le faire seule, je lui demandai, cet après-midi, de m’accompagner; sans hésiter, elle accepta.

Ma fourgonnette chargée de sa précieuse cargaison, nous nous dirigeâmes vers Saint-Jérôme où un professionnel avait accepté de me recevoir sans tarder. Dès que je pénétrai dans la place, je me sentis en confiance. En jetant un coup d’œil autour de moi, je sus que j’avais cogné à la bonne porte. Soudain rassurée, j’eus la conviction que tout n’était pas perdu.

Après l’avoir déposé délicatement sur une table, le spécialiste m’informa qu’il allait le garder quelques jours afin de procéder à un profond examen. Il ajouta qu’il serait en mesure de me faire part de son diagnostic au début de la semaine prochaine. Remplie d’espoir, je m’accrochai à la phrase qu’il me lança, comme une bouée, avant que je ne referme la porte derrière moi:

«Bon, il est pas jeune-jeune mais c’est la meilleure marque d’aspirateur central qui soit. Neuf, ça vaut environ $1000 tandis qu’un moteur coûte autour de $200. Ça devrait pouvoir se réparer. En plus, l’estimation est gratuite.»

Ouf!

D’ici là, c’est ma petite Shop Vac portative qui fera le boulot, alternant entre le logement de ma locataire HabsfanDan et le mien. Depuis le temps qu’elle aspirait à faire autre chose que de croupir dans la cave!

8 commentaires:

Nanou La Terre a dit…

Bonjour à toi Conte de fée,
première visite ici. Et moi qui pensais avoir affaire à un chien fidèle ou un chat! Bravo, j'ai été trompée du début à la fin. Vilaine fille...

Ça me plaît tiens.. Je vais revenir!

Bon week-end!

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

Tu m'as eu aussi! Mais tu m'avais un peu vendu la mèche... Vraiment, tu excelles dans ce genre d'écriture!

François Sobieraj a dit…

Une fois encore, bravo !
Sally, maîre du suspense, ça ferait bien sur une carte de visite.

François Sobieraj a dit…

Naturellement, il faut lire "maître du suspense".
Désolé...

Fée des bois a dit…

Je croyais aussi à un chien ou un chat. Tu m'as bien eu.

Tu as une belle plume et un sens du suspense hors du commun.

Félicitations !

Contes de Fée a dit…

@ Nanou La Terre:

Bienvenue chez moi! J'ai en effet cette vilaine manie que je tente, par tous les moyens, de ne pas corriger.

Ce sera un plaisir de découvrir ton espace, à mon tour. Une courte visite m'a donné très envie d'y retourner!

Bonne semaine!

@ Fitzsou, mon Ange:

"Vendu" la mèche??? Diantre! Je te l'ai même donnée!

Merci pour tes bons mots!

@ François:

Encore merci! Venant de vous, ce "bravo" est vraiment agréable!

@ Fée des bois:

Oh! une consoeur! Laurentienne de surcroit!

C'est un plaisir de t'accueillir chez moi; je retournerai plus longuement sur ton espace qui me semble inspirant.

Merci pour ton gentil commentaire.

Zoreilles a dit…

Tu m'as encore eue, toi!

;o)

Contes de Fée a dit…

@ Zoreilles,

Encore? Cool!

:O)