samedi 21 juin 2008

Compensation ...

Ce fut une semaine difficile sur le plan émotif. J'ai côtoyé la maladie, longé les couloirs d'un établissement où la mort a établi ses quartiers, et comme si ce n'était pas assez, jeudi soir je recevais de tristes nouvelles concernant la santé de deux tantes.

Vendredi matin, j'ai ressenti un urgent besoin de compenser pour toute cette tristesse qui planait, opaque. Il me fallait un peu de joie, même éphémère, pour me faire oublier quelques instants tout ce gris dans mon ciel et tenter d'y mettre un tout petit peu de bleu.

Alors hier après-midi, j'ai consommé. Je pensais m'en tenir à un seul. D'ailleurs lorsque j'ai poussé la porte de cet endroit qui m'attire comme un aimant, je le jure, c'était mon intention. Juste un, promis. Mais ma volonté a flanché. Le premier fut suivi d'un deuxième, puis d'un troisième. Et un autre encore, et un dernier.

Je suis ressortie non pas avec un bouquin, mais cinq! Tels les joueurs compulsifs qui demandent à se faire interdire l'entrée des casinos, devrais-je me faire barrer des librairies???

2 commentaires:

Le Scarabée... a dit…

Espèce de petite Fée Bourlingueuse... va!

C'était bien cet album de famille que ta photo nous présentait?...

Au plaisir...

Le petit monde de Justine a dit…

En ce moment moi je me retient de ne pas aller acheter des bouquins, des CDs ou des DVDs parce que sinon je suis bien capable d'en acheter un bonne dose aussi. En tout cas je trouve que tu as bien raison parfois il faut savoir se faire plaisir.

Au plaisir