dimanche 23 novembre 2008

Compter les heures…


Imaginez un instant que demain matin, au réveil, vous entendiez l'animateur de votre station préférée dire qu'il ne reste qu'un peu plus d'une semaine avant Noël. Instinctivement, vous consulteriez votre montre qui indiquerait bel et bien le 16 décembre! Quoi? Déjà! Pas possible!!! Comment le temps a-t-il pu passer si vite???

Panique sous l'édredon! Effarement sur l'oreiller! Cauchemar éveillé!

Devant vos yeux ce ne sont pas les images de votre vie qui défileraient, mais la liste de tout ce qu'il vous reste à faire avant le jour J: Les cadeaux à acheter et à emballer, le grand ménage à faire, les cartes de Noël à poster, le réveillon à planifier, la maison à décorer, le sapin à choisir et … catastrophe! Vous n'avez absolument rien à vous mettre pour la demi-douzaine de soupers, brunchs et party qui vous attendent.

Ouf! Heureusement, vous avez imaginé tout ça et il vous reste encore trente longs jours pour vous préparer, pour faire vos listes, pour remettre à plus tard. Mais pas moi… Non, moi il me reste une semaine et un jour. Cent quatre-vingt-douze heures tout juste, pas une de plus avant LA date. Le 3 décembre, prête pas prête, je prendrai l'autobus qui me mènera à un premier avion qui me transportera jusqu'à un autre avion, tout petit celui-là, qui me déposera enfin sur le tarmac de l'aéroport de Saint-Pierre.

Alors le 2 décembre, je dois avoir terminé le ménage et le réaménagement d'après rénovations, complété les cadeaux de Noël et les avoir emballés, trouvé, idéalement dans une seule boutique, deux pantalons et deux pulls assortis, préparé mes cartes de vœux et avoir livré les deux chemisiers à ma cliente de Sherbrooke. Il y a aussi la chambre d'invités à préparer pour Grande-Sœur et Bôf-Adoré qui viendront passer 1 ou 2 semaines chez-moi à mon retour en janvier. Un placard à vider, des boites à déplacer et un bureau à libérer.

Puis comme si ce n'était pas assez, il y a cinq ou six vêtements rangés dans une housse depuis au moins deux ans, que j'aimerais bien porter pour les Fêtes mais qui doivent être ajustés à ma taille. C'est tout? Si j'exclus les peccadilles comme la comptabilité de novembre et la déclaration de sous-traitance à préparer, la demande de retenue de courrier, la recherche de quelqu'un qui viendra faire le déneigement la veille de mon retour, le remplacement de la poignée de la porte d'entrée d'en avant, la pose d'une bande isolante sur le contour des 3 portes extérieures du rez-de-chaussée et de celle de la cave et le calfeutrage des trois fenêtres de l'entrée arrière… oui, ce sera tout.

Quoi? Si c'était moi demain qui réalisait qu'on n'est finalement que le 3 novembre? Je m'empresserais de me rendormir en espérant que ce ne soit qu'un mauvais rêve. Car les heures qui me séparent de ce voyage, je les compte depuis plus de 4 mois, 18 semaines, 130 jours …

2 commentaires:

Le Scarabée... a dit…

Petits mots simplement pour t'enlever de la pression....

''Tu as également omis de mentionner que tu devais continuer de publier tes aventures sur ton Blog''....

Hey,... Je fais cela pour t'aider moi!....

Le Scarabée...

Contes de Fée a dit…

Fiou... j'ai eu peur que tu mentionnes les nappes d'autel, les musettes, les chemises, les capes ... que je t'avais promises dans un moment d'égarement :O/

Merci de ton aide, je m'en souviendrai ;O)