dimanche 2 novembre 2008

Examen 4 ...


C'est probablement celui sur lequel j'ai le plus travaillé. Et pourtant il n'y avait que 5 exercices. C'est le point 2 qui me fit trébucher il y a quelques semaines, reportant à plus tard la finalisation de mon examen 4 en création littéraire.

Profitant d'un "repos total" recommandé par ma chiropraticienne, je décidai que c'était le temps où jamais de me remettre à mes exercices estudiantins. Par la bande, je ferai réaliser à la boite d'enseignement une économie considérable en timbres; en effet, mon professeur attitré m'envoie une lettre aux deux ou trois semaines pour s'enquérir de la raison pour laquelle je n'ai toujours pas produit mon examen 4.

Ainsi, comme j'ai bossé toute la journée sur ledit examen, ne m'arrêtant que pour m'allonger un peu et tenter de faire passer le mal de tête qui ne me lâche pas depuis des jours, pour laver la vaisselle de la veille et euh… de l'avant-veille peut-être, alternant ainsi la position couchée-assise-debout, comme me l'a conseillé ma spécialiste de la colonne vertébrale, le temps m'a manqué pour un billet que j'aurais voulu sinon palpitant, du moins distrayant.

Tant pis… vous devrez encore une fois subir les divagations de mon cerveau dont l'ébullition fut d'avantage causée par la chaleur migraineuse de ma boite crânienne que par l'effervescence de ma matière grise.

Je ne vous imposerai pas le point 1 qui visait à trouver 5 caractéristiques aux mots: nez, cheveux, jambes, mains, visage et yeux. Malgré que cela puisse sembler facile à première vue, sachez qu'il était indiqué "Faites preuve de recherche dans votre choix de mots, l'originalité comptant pour la moitié des points."

Au fameux point 2, il me fallait inventer des mots. Comme exemple: Chaméléon qui pourrait être un caméléon à deux bosses ou un Tapillon, un tapis qui vole en battant des ailes. Ouf…

Voici donc ce que j'ai réussi à inventer après des heures de réflexion et de feuilletage de dictionnaire:

Fictionnaire: Fiction et dictionnaire: Dictionnaire de mots imaginaires.

Pipeaupocampe: Pipeau et hippocampe: Hippocampe qui émet un son flûté lorsqu'il nage.

Dacstylo: Dactylo et stylo: Stylo qui reproduit des caractères d'imprimerie.

Masculicécité: Masculinité et cécité: Handicap visuel qui frappe certains hommes lorsque leur amie arbore une nouvelle coiffure ou encore qu'il y a de la vaisselle à laver.

Parasolitude: Parasol et solitude: Protection contre la solitude.

Potyran: Potiron et tyran: Cucurbitacée qui tyrannise les autres plantes potagères.

Trouverture: Couverture et trou: Couverture trouée pour les journées chaudes.

Murmuticaire: Murmure et urticaire: Mots chuchotés qui provoquent des éruptions cutanées.

Récureuil: Écureuil et récurer: Écureuil dont le passe-temps préféré est le nettoyage.

Gorègnée: Goret et araignée: Araignée qui a une queue en tire-bouchon.

Le point 3 me demandait de choisir la pièce de mon choix et d'y faire l'inventaire. Pour chacun des objets, il me fallait choisir un verbe qui décrive bien son rôle, son utilité ou son apparence. Finalement je devais transformer ces observations en une description globale de la pièce en 5 à 8 lignes. J'ai beaucoup aimé cet exercice qui m'aidera à pondre des descriptions que je trouvais ardues. Ainsi structurées, elles deviennent nettement plus faciles.

Dans la salle à dîner le regard est immédiatement attiré par la teinte citrouille du vaisselier ancien. Tout près, des chandeliers en argent font écho aux losanges métalliques peints sur le meuble. Au dessus, deux tableaux font de jolies taches de couleur sur le jaune meringué du mur, tandis qu'au centre de la pièce, une lampe à l'abat-jour bleu électrique éclaire une longue table recouverte d'une nappe orangée. Autour de la table, deux chaises bleues et deux autres d'un vert pomme égaient le décor. Tout au fond, un vieux bureau de bois accueille l'ordinateur qui ronronne. Puis, en vis-à-vis, une étagère reçoit les dictionnaires, des Bescherelle et moult bouquins sur l'art d'écrire, dont est friande la propriétaire des lieux.

Au point 4, il me fallait composer deux courtes phrases en y insérant des renseignements pré-définis.

La première était "Roger écrit"; la phrase devait dévoiler la profession de Roger, la nature de ce qu'il écrivait, la manière dont il écrivait son texte, la longueur de son texte et la personne à qui il le destinait. Voici le résultat:

a. Roger écrit:

De son écriture de comptable, fine et précise, Roger s'applique à rédiger une brève mais vibrante déclaration d'amour qu'il destine à Gyslaine, son adversaire au tournoi d'échec.


La seconde: Gyslaine joue. Il me fallait donner l'âge de Gyslaine, son apparence physique générale, ce qu'elle jouait ou ce à quoi elle jouait, la manière dont elle jouait et la personne avec laquelle elle jouait:

b. Gyslaine joue:

Avec sa physionomie délicate, Gyslaine ne fait pas ses 45 ans et Roger, qui défend son titre de champion, en la voyant ainsi penchée et concentrée sur l'échiquier, ressent soudain les tourments d'un amour naissant
.

Finalement le point 5 consistait à écrire un texte de 10 lignes dont la première phrase était "J'ai passé toute la journée à l'attendre." Et qui se terminait par "Malheureusement, il n'est pas venu."

Cela a donné:

J'ai passé toute la journée à l'attendre. Il m'avait téléphoné, après un silence de deux semaines, et promis de passer chez-moi en début d'après-midi. Trois fois au moins, j'avais enlevé la poussière qui aurait pu se déposer sur le vaisselier en bois d'acajou et sur les guéridons posés près des fauteuils profonds et confortables du salon. Dans mon jardin, j'étais allée cueillir des phlox, des mauves et quelques marguerites sauvages dont j'avais fait un joli bouquet odorant pour garnir la table basse de l'entrée. Cent fois j'avais consulté le miroir qui m'avait à peine rassurée. L'attente m'angoissait. Puis du coin de l'œil j'avais aperçu le témoin rouge qui indiquait qu'il y avait un message dans ma boite vocale. Cela s'était sans doute produit pendant que j'étais au jardin. Sans même l'écouter, j'avais deviné que c'était lui et qu'à mes amis j'allais répondre...-" Malheureusement il n'est pas venu".

Voilà!

4 commentaires:

Le petit monde de Justine a dit…

Je trouve que tu as eu de l'inspiration pour cet examen qui pourtant n'a pas eu l'air d'être aisé pour toi a réalisé.
Je te souhaite de retrouver la santé au plus vite je sais au combien le mal de tête peut être désagréable quant au mal de dos, du ou non a la colonne vertébrale peut être très handicapant (souffrant moi de problèmes de dos).

Anonyme a dit…

Tu m'épates vraiment...ta main d'écriture est enlevante. Tu réussis à capter mon attention par ces simples exercices.Bravo! J'ai vraiment hâte de lire ton premier roman...Continues!

Le Scarabée... a dit…

Je souhaite à chaque jour la naissance de ton premier roman fantastique à base de Tapillons et de Potyrans...

Le Scarabée

Cloée a dit…

c est très intéressant ce que tu écrit. félicitation .