mercredi 14 janvier 2009

Brrrr....

Le froid sibérien qui s'abat sur le Québec nous fait la vie dure. Cependant nous avons la chance de pouvoir compter sur un nid tout chaud et un frigo bien garni.
.
Lorsque je pense aux personnes sans abri, celles dont les poches des vêtements trop minces sont vides, celles qui ont le ventre creux et le coeur glacé, je mesure ma richesse.
.
Quand j'observe les oiseaux, les écureuils, les ratons laveurs, les chats errants et toutes les bêtes qui doivent trouver leur pitance dans de telles conditions, je suis ébahie devant leur robustesse et leur détermination.
.
.
Il suffit pourtant de si peu pour apporter un brin de chaleur dans leur quotidien; une poignée de monnaie tendue avec le sourire, un gobelet de café et un muffin offert de bon coeur...
.
Des croûtes de pain jetées dans le jardin plutôt qu'à la poubelle, des mangeoires bien garnies et pourquoi pas, un peu de moulée à chat déposée sur votre palier.
.
PS: Malgré mes recherches, je n'ai pu identifier cet oiseau qui, avec plusieurs congénères, est venu visiter ma mangeoire aujourd'hui. Vous le reconnaissez?

2 commentaires:

Contes de Fée a dit…

En parcourant (pour la 4e fois) mon livre sur les oiseaux du Québec et des Maritimes, je crois avoir réussi à identifier mes petits visiteurs duveteux. Il s'agit probablement de chardonnerets jaunes; l'hiver la femelle et le mâle ont un plumage semblable.

Qui dit mieux?

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

J'ai croisé, le 14 janvier, un Monsieur qui déambulait avec ses sacs d'épicerie sur le trottoir, la gorge "à l'air"...Je suis venue à un poil de défaire mon foulard et de lui offrir...mais voilà, il était déjà frimassé de ma marche et me suis dit "qu'il ne serait pas très réconfortant..."
"J'aurais donc dû..."