vendredi 16 mai 2008

Mon Jules...

Mon Jules est revenu à la maison hier soir, quelques minutes seulement après que j'aie mis en ligne mon billet dans lequel je soulignais sa disparition. Je ne sais pas ce qui m'a poussée à sortir dehors vers 22h30 sans les chiens. C'est là que j'ai entendu un chat miauler faiblement, d'une voix que je ne reconnaissais pas. J'ai néanmoins prononcé son nom et les miaulements m'ont répondu. C'est sous la voiture de ma coloc, dans la pénombre, que j'ai aperçu un chat qui se roulait dans le gravier en miaulant d'une voix rauque. J'ai réussi à l'attraper et c'est alors que j'ai reconnu ses grands yeux. Après des retrouvailles émouvantes avec son chien et son environnement, nous avons passé la nuit à nous murmurer des mots doux et à ronronner.

3 commentaires:

Lise a dit…

Sally,

je suis très contente pour vous que Jules soit revenu à la maison. J'ai perdu un chat, il a trèèèès longtemps, et je passais mes soirées à me promener dans les ruelles, en l'appelant, sans résultats, et au risque de passer pour une folle. Je ne l'ai jamais retrouvé, et j'en ai pleuré durant des semaines ! Il devait être opéré chez le vétérinaire la semaine suivante : peut-être qu'il a préféré sa liberté....entière.

Ce qui vous a poussée à sortir sans les chiens, l'intuition peut-être ? Les chats détestent les changements, et ils s'attachent à leurs humains même s'ils le démontrent de manière beaucoup moins exubérante que les chiens. Il était peut-être sorti pour vous chercher, qui sait !

Contes de Fée a dit…

Je crois aussi que mon Jules me cherchait; je suis tellement heureuse qu'il ait senti que j'étais revenue.

Merci Lise pour vos bons mots,

Sally Fée

Lise a dit…

Sally,

oui je suis sûre que Jules a senti, au propre et au figuré que vous étiez de retour. Et il est tellement réconfortant la nuit, de se réveiller avec un chat ronronnant couché près de soi.

J'ai toujours eu des chats, et je ne pourrais pas m'en passer. Ceci en plus d'être incapable de ne pas nourrir les chats errants qui me reonnaissent, dès que je mets un pied dehors. Les petis animaux sont tellement réconfortants !