mardi 14 octobre 2008

Lune d'octobre ...


Chaque jour, sans exception, j'amène Pixel au parc de la rivière. Même s'il commence à me tourner autour dès 16h00, oreilles dressées et yeux remplis d'espoir, ce n'est que vers 17h00 que je donne le signal du départ en lui mettant son collier.

Je fais parfois exception; si le ciel est menaçant, je devance notre sortie. Il m'est aussi arrivé, durant l'été, d'y aller sous la pluie, chose qui ne sembla pas trop déranger mon chien tant il aime ces balades quotidiennes. Aujourd'hui toutefois, ce n'est qu'une fois le soir tombé que je me suis décidée à fermer l'atelier pour faire cesser les trépignements de mon compagnon à quatre pattes.

Juste avant d'arriver au parc, c'est une lune pleine et lumineuse qui nous accueillit. Espiègle, elle disparaissait derrière les nuages qui envahissaient le ciel à l'est, puis resurgissait, éblouissante et fascinante.

Un vent tiède ébouriffait la cime des arbres, faisant bruire leurs feuilles. L'automne exhalait son parfum, mélange d'herbe mouillée, de terre et de végétaux en décomposition. Sur le ruban sombre de la rivière, la lune s'amusait à dessiner le contour des vaguelettes. A l'extrémité nord du parc, aucune lumière ne venait pâlir la scène, me laissant dans cette obscurité veloutée que seul l'astre lunaire perçait par à-coups.

Des soirs comme celui-là, je ne peux m'empêcher d'imaginer comme il serait doux de déambuler, ma main emprisonnée dans une autre, chaude et caressante. De partager mon émerveillement pour cette grosse sphère lumineuse et de découvrir, émue, que nous sommes deux à contempler la même étoile à l'horizon.

"La rêverie est le clair de lune de la pensée. "
Jules Renard
"Dans l'océan du ciel,
Sur les vagues de nuages,
Le vaisseau de la lune
Semble voguer
Parmi une forêt d'étoiles."
Kakinomoto no Hitomaro

"…voyage si tu prétends à quelques valeurs; ce n'est qu'en parcourant les
cieux que le croissant devient pleine lune..."
Proverbe arabe

4 commentaires:

Le Scarabée... a dit…

La poésie rougie devant ce lunatique billet...

Le Scarabée...

Zoreilles a dit…

Tu m'as fait rêver!

J'ai beau essayer de croire que je ne suis plus romantique...

Contes de Fée a dit…

@ Zoreilles:

J'ai cru pendant quelques années que mon côté fleur bleue m'avait quittée pour de bon; j'avais tort.

Il m'a fallu rencontrer un homme romantique (non, pas toi Le Scarabée :O) pour que ma vraie nature refleurisse.

Il se reconnaîtra...

Anonyme a dit…

La veille au soir à Mirande je passais un long moment à contempler le même spectacle magnifique, ...non pas main dans la main, mais presque les yeux dans les yeux grace à cette lumineuse complice...

Haerdalis