mercredi 29 octobre 2008

Mon vœu…


Ça y est; ils sont tombés. Les premiers flocons sont arrivés. Oh, pas assez pour qu'ils enjolivent vraiment le paysage. Enfin, pas sur mon village. Ici les précipitations se mesurent encore en millimètres.

J'aime les premières manifestations de l'hiver. Quelle féerie de voir se transformer les montagnes ternes en panoramas dignes des plus belles cartes de Noël! La magie des flocons, alors qu'ils tombent à plein ciel, énormes et légers comme du duvet. Et les arbres, lorsqu'ils se parent de lourdes étoles d'hermine qui font ployer leurs branches. Chaque plante, piquet de clôture et banc de parc, voit ses formes poétisées, ses contours magnifiés sous l'épaisse parure scintillante.

Dans deux jours, un poste de radio de Burlington commencera à diffuser des chants de Noël. Et moi, je raffole de cette musique! J'ai toujours aimé l'ambiance des Fêtes, l'esprit de Noël. Enfant, c'était pour les cadeaux et surtout pour revoir mes grands frères et ma grande sœur qui revenaient à la maison pour quelques jours (avec des cadeaux pour moi, bien sûr!).

Avec le temps, cela s'est transformé. Évidemment, les présents n'y sont plus pour rien et il est rarissime que je vois ma fratrie durant cette période, à part Frérot puisque j'ai l'habitude d'aller passer Noël en Abitibi. Chaque année cependant je rêve d'un peu de magie, comme d'assister à la messe de minuit à l'église de mon village natal. Pourtant je ne le fais pas. Pourquoi? A cause de la dizaine de kilomètres de route enneigée, du froid de canard, de Maman qui se couche tôt, des enfants pour qui, assister à une messe, ne ferait que retarder le moment tant attendu d'ouvrir leurs cadeaux. Et probablement beaucoup par paresse. Alors j'ai l'impression que Noël a perdu de son essence et que son esprit ne survit que dans mon âme et dans mon cœur.

J'ai donc écrit au Père Noël plus tôt cette année. Et j'ai demandé gros; bien sûr j'ai craint que mon souhait ne puisse être exaucé. Que ce serait trop extravagant et surtout, "pas raisonnable". Mais après tout, qu'avais-je à perdre?

C'est cet après-midi que je reçus la réponse. Je pataugeais dans la paperasse et la comptabilité depuis le matin, payant des factures, commandant de nouveaux chèques et jouant au ping-pong avec les différents services d'une caisse dite populaire lorsque j'entendis un son étrange. Dideliiiiiignnnnnnnnn… Je relevai la tête et vis des milliers d'étoiles qui étincelaient sur l'écran de mon ordinateur! J'en aperçu même une qui filait à toute vitesse. Instinctivement, je fis un vœu… Et Dideliiiiiignnnnnnnnn… une fée apparut!

C'est avec un sourire vraiment gentil qu'elle m'apprit que mon souhait m'était accordé! Là je devine chez-vous un certain scepticisme. "–Comment ça, une fée? Et le Père Noël dans tout ça?" Je sais; c'est exactement la réflexion que je me suis faite. Mais bon…

Elle m'a alors expliqué que le Père Noël, soucieux d'améliorer son service, avait nommé des collaborateurs pour le seconder. Et que c'était elle qui avait hérité des cas spéciaux, des requêtes délicates et "pas raisonnables". Wow… Drôlement efficace quand même…

Ouf, imaginez toute la discipline et la retenue qu'il me fallut déployer pour continuer à régler les comptes et faire imprimer les rapports dont aura besoin le comptable demain au lieu de célébrer cette grande nouvelle en… je ne sais pas moi, en commençant à me faire une liste pour ne rien oublier? ou encore à rédiger tout de suite mes cartes de souhaits pour les Fêtes?

Oui, ce sera formidable et à la fois étrange. Bon, d'accord, je ne vous fais pas languir d'avantage. Cette année, je passerai Noël sur une jolie petite île baignée par l'océan Atlantique. Ce sera ma seconde visite à Saint-Pierre et Miquelon. Outre ses rues qui descendent vers le port, ses maisons colorées et ses montagnes qui surplombent la ville, il me tarde de revoir la silhouette de l'Île aux marins qui me fait tant rêver. Tout comme un insulaire qu'il sera doux de retrouver…

4 commentaires:

Lise a dit…

C'est un voeu tout à fait raisonnable Fée, et je te souhaite la réalisation totale de ce que tu espères...

Anonyme a dit…

Je suis très contente pour toi, tu le mérites tellement...ton P'tit bonheur...Tu pourrais donner mon adresse e-mail à la Fée????

Contes de Fée a dit…

@ Lise:

Hum... je vais faire lire votre commentaire à mon directeur de compte :O)

Mon billet est "presque" réservé; il ne me reste qu'à arrêter la date et trouver une bonne âme qui prendra Jules chez-elle.

La Vie est bonne...


@ Anonyme:

Hé non... ça ne fonctionne pas comme ça. Il te faudra écrire au Père Noël et lui faire ta demande directement. Qui sait, il transférera peut-être ta demande à la même Fée?

Quant au "mérite", on s'en reparlera ;O)

Zoreilles a dit…

Un bien doux billet que celui-là!

Je suis allée séjourner aux Iles de la Madeleine cet été, pas très loin (sur les flots, je veux dire) des Îles St-Pierre et Miquelon, terres françaises en Amérique. J'irai un jour, c'est assuré, souhaité et programmé dans ma vie! Toi, tu y retrouveras l'amour et moi, l'histoire de mes familles acadiennes.

Que tous tes espoirs se matérialisent!