jeudi 2 octobre 2008

Problème de taille…


J'ai passé la journée entière à l'atelier à travailler à la coupe de la commande de ma cliente du Saguenay. Et j'en aurai encore pour toute la journée demain. "-Wow, ce doit être une grosse commande!", croirez-vous… Même pas! Seulement dix jupes et seize corsages.

Le principal obstacle est la longueur de ma table. Ses 4 panneaux font au total 5.23 mètres. Je sais, ça peut paraître long. Sauf que ça ne l'est pas. Pas du tout même. Il m'aurait fallu 7.5 mètres pour étendre le tissu des corsages en une seule fois, et 5.5 mètres pour les jupes. De plus, comme l'étendeur qui sert à dérouler les rouleaux de tissu prend environ 70 cm et que l'espace restreint de mon atelier ne me permet pas d'accéder librement au dernier panneau de ma table, sa longueur est réduite à 4.53 mètres.

Misère… j'ai dû séparer la coupe des jupes en deux. J'ai étendu la doublure et le tissu pour la moitié des jupes et les ai taillées. Puis j'ai enlevé le (gros et lourd) rouleau de tissu de l'étendeur pour remettre celui de la doublure (la doublure est plus large et plus mince et doit être placée en dessous) et recommencé un étendage pour la dernière moitié. Heureusement que ce modèle de jupe est composé de 6 pièces identiques. J'ai pu ainsi faire un étendage triple (2 pièces de patron X 3 épaisseurs de tissu et 3 de doublure) ce qui m'a permis de réduire le temps de coupe considérablement.

Quant aux corsages, le plan de coupe a été divisé en trois. Demain j'étendrai le tissu pour les grandeurs 5 et 7 ensembles et les taillerai, j'étendrai à nouveau du tissu pour les 3 et 9, les couperai pour finalement étendre le tissu pour les 11 ans. Contrairement au patron de la jupe, celui des corsages est asymétrique et chacune de ses 7 pièces est unique; la coupe en sera beaucoup plus longue.

Bon, cela aurait pu être pire n'est-ce pas? Hé bien ce le fut… Je me suis aperçue que le tissu destiné à ces modèles avait un défaut de tissage. Une ligne est visible juste au milieu, à environ 60 cm du rebord. J'avais acheté plusieurs centaines de mètres de ce fort joli tricot et les derniers rouleaux ont tous la même imperfection. Il m'en restait environ 100 mètres.

Il n'était pas question que je me résigne à "perdre" ce tissu. J'ai donc fait un placement spécial de sorte à ce que les pièces du patron soient de part et d'autre de la ligne. Pour le corsage, les pièces étaient petites ce qui m'a permis de le faire à l'ordinateur. Mais pour les jupes, très amples, je dus faire les corrections à la main, mesurant l'emplacement où le défaut arrivait et les rétrécir à l'ourlet jusqu'à rien vis-à-vis les hanches.

Évidemment cette coupe de vingt-six vêtements aura pris un temps fou et nécessité une bonne dose de patience. Mais j'aurai la satisfaction d'avoir pu utiliser ce tissu qui autrement aurait été une perte, économisé sur la coupe en la faisant moi-même et trouvé une solution à ce "problème de taille".

D'être entêtée peut parfois être utile!

2 commentaires:

Zed Blog a dit…

Oh la-la...

C'est sans doute de là qu'est née l'expression « À chacun son métier! ».

Alors, bravo!

Zed ¦)

Le Scarabée... a dit…

Ingénieuse petite Fée.....

Ta débrouillardise est légendaire...

Le Scarabée