mardi 20 octobre 2009

Osez la plume...


Des fous rires irrépressibles, des plumes débordant de créativité et d’alléchantes allitérations pour le moins allumées ont égayé ma soirée. De 19h00 à 21h30, j’assistais à l’avant-dernière rencontre de l’atelier de création littéraire, Osez la plume, offert par l’Association des Auteurs des Laurentides et animé par Claude Lebrun, une passionnée des mots.

Cette passion, nous étions plusieurs à la partager. Enfin, plusieurs représentantes du sexe féminin, devrais-je spécifier, car aucun homme ne s’est inscrit à l’atelier. Étrange, non? Mais bon, tant pis pour eux…

Ce qu’ils ont manqué? Tout plein d’exercices de musculation pour nos hémisphères cérébraux, dont des compositions par thèmes imposés pour lesquelles nous n’avions que 12 minutes. Pour pondre un chef-d’œuvre, c’est court, en effet. Mais, sincèrement, dans le lot, il y eut des résultats époustouflants…

Comment? Vous aimeriez bien lire ce que j’ai composé? Il n’en est pas question!!! Vous insistez? Euh… Ah! Oui! J’avais complètement oublié! Peanut, le petit chien pas beau mais plutôt gentil qui habite sur ma rue, et bien il a mangé mon cahier d’exercices. C’est ça, il l’a dévoré d’une couverture à l’autre. Voilà comment ça s’est passé : je revenais de la rencontre et… blablabla… oubliant la porte derrière moi… blablabla… alors, Peanut, osa mettre la patte… blablabla… malgré les protestations de Jules… blablabla… déchiqueta le papier pourtant recyclé à 100%... blablabla… plus rien de lisible... blablabla.
.
Méchant Peanut, méchant...
.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Hmmm; la classique des excuses. Mais n'habites-tu pas un cartier de doux et timides félins, comparses de Jules...hihi.

Baladinexxx

Jéromienne a dit…

Mis à part ce méchant canin qui s'en prend à notre artiste littéraire , il reste tout de même ta bonne mémoire de fée , pour nous résumer ce que ce vilain chien a détruit .
Maman de Picotine xxx

Contes de Fée a dit…

@ Baladine:

Tu sais, dans mon quartier, outre les félins, il y a aussi des écureuils, plusieurs chiens, des corneilles et autres volatiles emplumés. Mais j'ai cru que mon histoire serait plus facile à gober si j'utilisais Peanut.

@ Jéromienne:

Comment? Ma mémoire? Quelle mémoire? Zut, je ne me souviens vraiment plus où je l'ai rangée celle-là... Désolée...

À toute la blogosphère:

Ma Baladine m'en voudrait si je ne mentionnais pas qu'elle a bien tenté de corriger son "cartier" par "quartier" mais qu'il était trop tard et que son commentaire était déjà publié.

Voilà, on dira pas que je ne suis pas la plus adorable des zamies...