vendredi 15 janvier 2010

Question d'habitude ...


Mes Anglais, après avoir entassé leurs bagages dans la voiture de leurs amis adélois, m’ont quittée pour aller casser la croute sur la rue Principale. Un peu plus tard, ils empruntaient l’autoroute 15 qui allait les mener à leur dernière escale avant leur retour en Angleterre. La semaine prochaine, ils reprendront leur routine et retrouveront leurs vieilles habitudes.

De mon côté de l’océan, je me lèverai un peu plus tôt ce qui ne m’empêchera pas de me coucher tout aussi tard. Dès demain, je rétablirai la règle qui veut que tout repas soit servi avec un bouquin, malgré le risque qu’il encourt de finir avec des taches de sauce tomate ou de vinaigrette.

C’en sera fini des exercices sommaires exécutés dans ma chambre dont le thermostat est réglé à 17C. Après avoir déroulé mon tapis de yoga dans le salon, je me remettrai à la salutation au soleil, suivie de trois ou quatre mouvements qui, selon Josée Lavigueur, raffermiront certaines parties de mon anatomie. (Yes!!!)

En compagnie de HabsFanDan, je reprendrai l’habitude d’aller marcher une quarantaine de minutes, cinq matins par semaine. Ensemble, nous irons nous attabler de temps à autre à la Brûlerie des Monts, elle devant un thé au jasmin et moi, un Jour-blanc. J’irai aussi parfois seule, dissimulée derrière un roman ou griffonnant dans mon cahier d’exercices en création littéraire, épiant d’un œil le torréfacteur et ses sourires.

Ce sera le retour des siestes occasionnelles et paresseuses du milieu d’après-midi, auxquelles Jules participera sans se faire tirer les moustaches. Je reprendrai mes longues conversations téléphoniques avec mon ami Martin; il me dira mes quatre vérités et se moquera gentiment de moi, de mes rêveries d’adolescente et de mes attentes insensées, mais tellement romantiques.

Et je penserai à Grande-Soeur et Bôf-Adoré qui ont dû renouer avec leurs cours de dessin, de piano et, avec un peu de chance, peut-être même avec le golf. Je me dirai que malgré ma nature sauvageonne, il m’est toujours agréable de les recevoir et que ce sera une joie d’attendre leur prochain séjour, quelque part en juin.

D’ici là, Jules et moi réintégrerons notre précieuse bulle, en ronronnant de bonheur et de contentement.

3 commentaires:

Le Scarabée a dit…

Chère Petite Fée, Je Reviens Moi Aussi À Mon Ancienne Habitude... Les Majuscules Compulsives... Lol!!!

C'est toujours un plaisir nos échanges, ils sont inspirants, particulièrement longs mais surtout très enrichissants....

À bientôt!
Le Scarabée xxx

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

C'est l'heure d'affluence sur ton blog on dirait! J'ai essayé ta "salutation au soleil": j'ai l'air d'une grenouille qui aurait perdu son envie de sauter... bon, j'imagine qu'il est question de pratique... j'aimerais bien avoir ne serait-ce que la moitié de ta rigueur au niveau des exercices... Je vais m'y mettre... En plus d'être ma Bonne Fée tu deviendras ma Coach Fée... il n'y a pas de sot métier!...
Bonne journée! (est-ce qu'il y existe une salutation à la lune?...) xoxo

Contes de Fée a dit…

Cher Scarabée:

J'avions Remarqué Tes Sapristies De Majuscules!

Enrichissants? Ouf, une chance que nous avons des forfaits sinon on se mettrait sur la paille à placoter comme on le fait!

D'ailleurs notre dernière conversation m'a drôlement secoué les puces. Merci!

xxx


Mon Ange:

Une salutation à la lune? La voici:
http://sesame-yoga.over-blog.com/article-7137895.html

Moi? De la rigueur? Pas certaine. Mais pour les étirements et les exercices, c'est vrai que j'en ai. Je n'ai même pas de mérite: j'aime ça! C'est tellement bon d'habiter son corps et de sentir ses muscles travailler.

Quant à la salutation au soleil, c'est simple, vite fait et ça sculpte la silhouette. Ça contribue à demeurer souple et ça fortifie beaucoup les bras. J'en suis accro (bon, je suis accro à bien d'autres choses aussi...).

;O)

xxx