mercredi 27 janvier 2010

En mille miettes ...


Ce matin, j’ai appris que mon p’tit homme n’était plus. Celle à qui je l’avais confié me l’a annoncé dans un courriel qui ne donnait que peu de détails. Je n’aurais pas dû lui demander qu’elle m’explique comment, à 6 ans seulement, Pixel avait quitté ce monde prématurément. Parce que maintenant, je sais que j’aurais pu faire quelque chose, comme payer pour les soins d’un vétérinaire qui lui aurait sauvé la vie ou, du moins, qui aurait abrégé ses souffrances lorsqu’il n’y eut plus rien à faire. Mais, dans les deux cas, il est trop tard…

Pixel fut mon complice, mon ami, presque mon enfant. Avec lui j’ai ri, j’ai joué, je me suis brouillée puis réconciliée.

Jamais plus je ne verrai sa petite bouille impayable, sa queue en tirebouchon et ses yeux si expressifs, si intelligents. Je n’aurai plus à réfréner mon envie d’aller le réclamer à celle qui était sa nouvelle maîtresse. Je n’ai plus aucune chance de le croiser lorsque je retournerai à North Hatley, ni de le caresser et de le laisser me mordiller les doigts et me lécher le nez.

Maintenant qu’il est trop tard, je regrette de m’être séparée de lui… et mon cœur est en mille miettes.


Si le vôtre vous en dit, voici les liens de billets dont Pixel fut la vedette :

La fin des regrets / 4 kilogrammes de terreur / Les carottes sont crues / Chien chaud / Joyeuses Pâques / L’amour / Repos du guerrier / Comme chien et chat / Avant de partir



9 commentaires:

Lise a dit…

Ouf! Quelle tristesse! Je suis allée voir les textes au bas de la page, ne connaissais pas certains des plus anciens. Bon courage Fée! C'est terrible comme on peut s'attacher à un petit animal!

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

Sally-fée, je suis sincèrement désolée... xoxo

Pierre-Leon a dit…

Mes condoléances Sally. Sincèrement...

François Sobieraj a dit…

Bonjour la Fée !
C'est triste. On sait pourtant que nos amis à 4 pattes ont une durée de vie plus courte que la nôtre. Mais c'est fou comme on s'attache...
Je ne connaissais pas l'expression "En mille miettes". J'aime bien.
Bon courage !

ClaudeL a dit…

Il me rappelle mon Ti-bé. Mais au moins, le mien a vécu 17 ans, le coeur solilde mais sourd, un peu aveugle et son épilepsie le laissait tranquille depuis qu'il était sourd. Mais le fait d'avoir un chat, je crois, rend-il l'absence plus facile? Pas le deuil, mais l'absence, ce vide dans la maison?

Zoreilles a dit…

Si ton coeur est en mille miettes, ma compassion se fait toute entière, même en ne sachant ni quoi dire ni quoi faire pour mettre un peu de baume sur ta blessure.

Six ans, c'est si jeune...

Contes de Fée a dit…

Merci à chacun de vous.

Ma colère face au manque de jugement et à une promesse non tenue passera. D'ailleurs, c'est un sentiment avec lequel je n'aime pas frayer.

Me reste la tristesse, tant pour moi que pour celle qui, après tout, n'a pas souhaité la mort de Pixel et qui le pleurera longtemps.

Il restera aussi les regrets de ne pas avoir pris mes responsabilités jusqu'au bout; si je l'avais fait, Pixel serait encore de ce monde et il continuerait d'être le chihuahua adorable et têtu qui me menait par le bout du nez et, certains jours, me faisait tourner en bourrique.

Le Scarabée a dit…

Il t'a bien fait marcher ce petit chien, écrire aussi... Je connais ta grande passion pour les animaux, les plus grands et les tout petits...

J'ai une pensée pour toi et Pixel...
xxx

Lise a dit…

Sally fée,

il semble que tu sois née, toi aussi, avec le géne de la Culpabilité, mais tu as fait ce qui te semblait le mieux pour Pixel, à un moment où tu ne pouvais pas t'occuper de lui comme tu l'aurais souhaité.

J'ai un gros chat, que j'aime et qui a huit ans, mais si un jour il a une maladie grave, avec les tarifs exorbitants des soins vétérinaires, je sais que je ne pourrai pas faire face. Ce qui m'amène à penser qu'il sera mon dernier petit quatre-pattes.

Tu es une belle personne fée!