vendredi 29 mai 2009

Comme sur un nuage...


Comment oublier la toute première nuit près de lui, alors que notre corps le réclamait depuis si longtemps? Comment ne pas graver à tout jamais le souvenir de ces douces sensations qui nous envahissent, qui nous pénètrent jusqu’au creux des reins? Ces frissons d’enchantement, ces soupirs d’extase que nous ne pouvons réfréner?

Pelotonnées contre lui, enfin conquises, nous ne souhaitons qu’une chose : que pour toujours il reste ainsi, tendre et solide, doux mais ferme.

À jamais, nous nous souviendrons, qu’avant lui, notre réveil était pénible, parfois douloureux. Que notre corps, perclus, se languissait de ses caresses apaisantes. Que sans lui, nous n’étions plus que l’ombre de nous-mêmes.

Maintenant qu’il est là, il nous bercera en nous promettant de veiller sur notre sommeil. Nos rêves n’en seront que plus doux, comme si nous flottions sur un nuage, légères et vaporeuses.

Ce soir je serai brève car il me tarde d’aller le rejoindre. Pour lui, j’ai mis mes plus beaux draps, parfumés à la lavande.

Cette nuit sera la première d’une multitude d’autres.

Cette nuit, je dormirai pour la toute première fois sur mon nouveau matelas…

6 commentaires:

un gars a dit…

Ha Ha, je vous ai venu venir ma chère, j'ai été lire la fin avant. Bonne nuit ;-)

Contes de Fée a dit…

Hé! C'est de la triche ça!

:O)

crocomickey a dit…

Tu m'as eu complètement ma vlimeuse. Et j'étais content pour toi !!!

Grrrr !

Contes de Fée a dit…

@ Crocomickey:

Ouf! Vous me rassurez... après avoir été percée à jour par Un Gars et ensuite par Grand Frère, j'avais cru avoir chaussé de trop gros sabots!

:O)

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

... ben moi la fille de la gang... ben j'ai jamais deviné... dois avoir l'esprit trop fatiguée...

Contes de Fée a dit…

@ Mon Ange:

Pfff... trop fatiguée! Avoue que t'es tellement fleur bleue que tu as tout de suite imaginé un prince charmant étendu dans mon lit à une place (ça c'est un truc pour rester célibataire... chuttttt! ).

;O)