lundi 11 mai 2009

Un tour à Québec…


Je fus bien inspirée de m’enfuir à Québec vendredi dernier, puisqu’il semble que l’Estrie ait reçu des trombes d’eau la fin de semaine durant. Je pus le constater en roulant vers North Hatley hier soir: des canards et des bernaches flottaient paresseusement dans le champ inondé de la ferme Beaulieu. Plus loin, les rivières Massawippi et Coaticook affichaient un niveau étonnamment haut.

Dans la vieille capitale, si le ciel ne quitta guère sa couverture grise, le temps ne nous empêcha pas de nous balader un peu et même, de faire un safari photo. Enfin, pas un vrai de vrai, car l’exercice avait pour but d’initier mon amie Emma au fonctionnement de sa nouvelle caméra numérique. Elle a d’ailleurs fait quelques magnifiques photos en macro et réussi à croquer le portrait de deux corneilles amoureuses qui se bécotaient sur un fil. Bon… on ne voit que leurs pattes, mais ce sont de très jolies pattes, je vous assure!

Dans cette belle ville, qui fut mienne l’espace de ma première année d’études en Dessin de mode en 1988, le printemps se donnait en spectacle. Le long des rues, de jolies feuilles tachetaient les arbres gris de vert, le gazon, prolixe, faisait la barbe aux tondeuses et de photogéniques pissenlits dressaient fièrement leur capitule jaune en quête d’un soleil intermittent. Malgré tout, les terrasses étaient quasi désertes et, outre les corneilles, la faune urbaine s’y fit rare.

Si le temps nous a manqué pour aller flâner sur les places publiques, nous avons toutefois découvert un excellent restaurant à deux pas de chez Emma. Et là, le mot «excellent» est faible. Malgré qu’il ne payait pas de mine de l’extérieur, et que l’intérieur aurait intérêt à être «relooké» par mon amie, la cuisine, elle, y était exquise, savoureuse, renversante… Honnêtement, j’ai été tout à fait conquise par le restaurant-bistro Au pied de la Tour, tout comme Emma. Si vous vous installez à une de ses tables, la propriétaire, Carole McBain, vous racontera sans doute qu’il y a tout juste un an qu’elle a réalisé son rêve en ouvrant ce resto. Son chef, un géant baraqué, délaissera probablement ses fourneaux pour venir vous décrire ses plats ou encore pour s’assurer que ce qu’il vous a mijoté vous plait. Ça vous tente? C’est au 969 sur l’avenue Myrand à Québec, juste en face des studios de TVA. Vous ne pourrez le manquer, il est juste au pied de la tour…

2 commentaires:

crocomickey a dit…

T'aurais pu nous parler du menu que t'as dégusté, espèce de ... gourmande !

:-)

Contes de Fée a dit…

Hum... c'était un plat de poisson et de fruits de mer, déposés sur un tubercule en purée, que j'adore.

N'insistez pas; je n'en dirai pas d'avantage. Pour le découvrir, il faudra s'y rendre.

Espèce de ... curieux!

:O)