jeudi 21 mai 2009

Sous-estimation…


Depuis que j’offre mes services pour réparer des vêtements, je découvre une faune diversifiée et parfois divertissante. Il y a les très gentils, les polis, les reconnaissants, les exubérants, les passionnés, les posés, les rigolos, mais aussi les méfiants.

- Est-ce que tu couds bien? Me demanda l’une de cette dernière catégorie.
Parce que sinon, je vais aller au Carrefour de l’Estrie, y a là une couturière. Avait-elle ajouté.

Honnêtement, croyait-elle que j’allais répondre : "Non, je couds mal." ? C’est qu’elle avait, parait-il, un magnifique manteau d’hiver signé
Hilary Radley. Le hic, c’est qu’il était beaucoup trop grand et elle m’avait demandé si je pouvais l’ajuster à sa taille. Je lui avais suggéré qu’elle vienne me rencontrer et que je pourrais alors lui dire si la coupe permettait des modifications.

- Est-ce que ça va coûter cher? Parce que je ne veux pas mettre trop d’argent sur ce manteau même si je l’ai eu pour presque rien.

Gentiment, je lui avais répondu que je ne pouvais lui répondre tant que je n’avais pas vu le manteau et que si je pouvais évaluer approximativement le temps nécessaire, jamais je ne fixais de prix d’avance. Je l’informai de mon tarif horaire et l’invitai à prendre rendez-vous.

Les jours passèrent et c’est hier qu’elle me téléphona. Nos disponibilités concordèrent pour aujourd’hui, 10h30. Ce n’est toutefois qu’aux alentours de 15h00 qu’elle me donna un coup de fil pour s’excuser de n’avoir pu se présenter, à cause de trop nombreux clients au garage où elle travaille, de ses vieux parents desquels elle doit s’occuper, du bureau de poste où elle devait passer et de ses journées trop bien remplies. Mais, ajouta-t-elle, elle essaierait de se libérer un peu avant 17h00.

Il était 20h30 lorsque le téléphone sonna.

-Allo! C’est L., j’avais à faire au garage. Est-ce que je peux aller te voir ?

-Ah… Oui… En fait, j’étais en train de souper, mais il ne me reste qu’une bouchée et …

- Ok, j’arrive !

Et elle arriva, visiblement ravie de mettre les pieds chez moi pour la première fois et, je crois, un peu rassurée de constater que j’avais un «vrai atelier de couture».

Avant de nous pencher sur le cas du manteau, L. sortit d’un sac deux rideaux de dentelle et un jupon de lit. La première mission qu’elle me confia, serait de raccourcir un des panneaux de dentelle pour qu’il soit de la même longueur que l’autre. La seconde, celle de tailler et de confectionner, dans le tissu du contour du jupon, un genre de rideau très court (cela doit bien avoir un nom ce truc, n’est-ce pas Emma ?) pour la chambre de son fils.

- C’est pas trop difficile, ce que je te demande?

- …

J’aurais pu lui répondre que la première fois que j’ai utilisé une machine à coudre, j’avais 11 ans. Qu’à 12, dans le cadre d’un cours de couture, j’ai confectionné
ma première robe. Puis, que durant toute mon adolescence et ma vie de jeune adulte, j’ai réalisé un nombre incalculable de vêtements pour moi et quelques uns pour des amies. Que j’ai une formation en dessin de mode et une accréditation en design. Que j’ai dirigé une entreprise manufacturière durant 16 ans dont 8 pendant lesquelles je participai à la production. Que j’ai eu à concevoir et à coudre des manteaux, des robes de bal et de mariée. Et que mon entreprise se démarquait et était reconnue pour la qualité de sa confection.

J’aurais pu … mais je me suis contentée de lui sourire et de lui répondre que non, ce ne serait pas trop compliqué et que je devrais pouvoir y arriver.

Quant au manteau, il me suffira de raccourcir l’épaule, de rapetisser l’emmanchure et sa manche, de rétrécir le vêtement d’environ 6 cm sur chaque latérale au niveau de la taille, d’un peu moins vis-à-vis le sous bras, à rien à l’ourlet. Finalement, de remodeler un manteau 8 ans pour en faire un 5 ans.

Bon, ça au moins c’est facile !

2 commentaires:

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

... moi aussi, j'ai "sous-estimé" le temps que je mettrais à te lire... toujours aussi loquace! J'ai fureté sous tous tes liens... Vraiment, quelle inspirante personne tu représentes pour moi...
... te souhaite une magnifique journée... xoxo

Le Scarabée a dit…

Quelle Sagesse... :-)

Vive le service à la clientèle